Témoignage de Cloé : être au pair en Nouvelle-Zélande lors du confinement

Publié le Catégories Partage d'expérienceÉtiquettes , , ,

Alors que certains vivent leur confinement en France, Cloé elle, l’expérimente en Nouvelle-Zélande. Confinée avec sa famille d’accueil et leurs 3 enfants, elle nous raconte dans un témoignage son quotidien d’au pair.

Nous avons créé une série de témoignages “spécial” covid-19, pour que les au pairs des quatres coins du monde ne se sentent pas seules dans cette expérience de confinement. Vivre loin de sa famille n’est pas simple, mais l’aventure reste tout de même merveilleuse.

Nouvelle-Zélande

Pourquoi ce pays ?

J’ai décidé de partir en Nouvelle-Zélande pour ses paysages magnifiques, pour découvrir la culture maori encore bien ancrée, et peut-être aussi parce que ce pays est à l’autre bout du monde.

Que peux-tu dire sur ton expérience globale ?

Je ne pensais pas me retrouver ici mais maintenant j’y suis et je n’ai plus envie de repartir !

L’organisation sur place effectue un bon suivi avec une visite au moins une fois par mois d’une éducatrice.

Programme au pair en Nouvelle-Zélande

Les premiers échanges Skype avec la famille d’accueil ?

Je les ai rencontrés 3 jours avant. On a discuté autour d’un chocolat chaud des mes attentes et des leurs. Nous étions sur la même longueur d’onde.

Pendant ce temps là, la préparation de mon dossier avec l’agence SET s’est fait rapidement.

Ton insertion au sein de la famille ?

Je suis un membre de la famille à part entière. Nous faisons tous les repas ensemble, le soir nous regardons des films …

Période COVID-19 en tant qu’au pair

Ton quotidien pendant le confinement ?

Je travaille toujours les mêmes heures étant donné que les parents font du télétravail dans la dépendance. Cependant, les écoles sont fermées donc j’ai aussi le garçon de 5 ans à occuper (en plus des jumeaux de 9 mois que je garde toute la journée habituellement) !

Comment le vis-tu ?

Mon confinement se passe très bien. Un peu fatiguée en fin de journée car c’est sportif de s’occuper de bébés jumeaux et d’un enfant de 5 ans. Ils n’ont pas le même rythme et pas les mêmes besoins. Entre au pairs, nous nous soutenons et partageons des idées d’activité.

Les weekends j’en profite pour me reposer au lieu de voyager.

Témoignage-Nouvelle-Zélande-au-pair-jumeaux

Confinement-au-pair-nouvelle-zélande

Pas trop difficile la distance avec ta propre famille en France ?

Je dirais que depuis que je suis en Nouvelle-Zélande, je suis encore plus proche de ma famille en France malgré la distance ! Je suis en fait plutôt contente de ne pas être en confinement avec mon frère et ma sœur. Même si je m’entends bien avec eux, je sais pertinemment que l’on se disputerait…

Quelle est la situation de confinement en Nouvelle-Zélande ?

Nous sommes en confinement depuis deux semaines (25 mars). Le pays a totalement fermé les frontières la semaine dernière et depuis seulement quelques jours ils autorisent les rapatriements. J’ai pris la dure décision hier de m’inscrire sur la liste de recensement afin d’avoir un vol. Mon billet d’avion retour (pour début juin) a été annulé et les billets sont hors de prix…

Comment organises-tu tes journées ?

J’ai du temps libre surtout le soir vu que je travaille de 9h30 à 17h. J’en profite pour faire du sport, me reposer ou rester avec la famille et aider à faire le dîner.

Comment occuper les enfants pendant le confinement ?

Pour les bébés, cette situation ne change absolument pas leur routine ! Par contre, pour l’enfant de 5 ans, avec les parents, nous avons mis en place le « day plan ». Ca se résume à appeler des copains, faire l’école à la maison (apprendre à lire, à écrire, à compter) et jouer. La situation reste un peu abstraite pour lui, mais il a compris que nous devions rester à la maison pour ne pas être malade.

Si tu devais rassurer d’autres au pairs dans le monde, tu leur dirais quoi ?

Si vous n’avez pas d’impératif et que la situation de votre pays est stable, restez où vous êtes !

La langue

Quel niveau d’anglais avais-tu avant de partir ?

J’avais déjà un bon niveau (B2+), aujourd’hui je suis totalement bilingue, je ne suis pas partie seulement pour améliorer mon niveau mais surtout pour vivre une belle expérience.

Comment faire des progrès ?

Prendre des cours d’anglais si on n’a pas les bases de la grammaire ou de conjugaison. Sinon c’est surtout de parler avec la famille, regarder tous les films et séries en VO et rencontrer d’autres au pairs qui ne parlent pas français.

Quelle langue utilises-tu avec la famille ?

Exclusivement l’anglais, ils ne parlent pas français.

Les expériences

Quoi de nouveau, différent, agréable ?

J’ai choisi de devenir au pair, car je trouvais que c’était un moyen simple de voyager et de s’immiscer dans la vie d’une famille au quotidien. Maintenant je peux dire qu’ici c’est ma deuxième maison !

Ta plus grosse galère ?

J’en ai eu des galères !!

Quand je suis arrivée en juillet, je ne me suis pas entendue avec l’enfant de 2 ans. Au bout d’une semaine avec les parents nous nous sommes mis d’accord pour que je cherche une autre famille. Je pense que l’enfant n’était pas prêt à avoir une au pair.

Je me suis aussi déboitée le genou et été arrêtée pendant plus d’un mois…Nous avons cohabité avec belle-maman qui a été d’une grande aide !

Ta plus grande joie ?

Ma plus grande joie a été de rencontrer la famille dans laquelle je suis maintenant. Mon contrat devait se terminer mi-novembre 2019 et pourtant j’y suis toujours ! Je m’occupe des bébés depuis qu’ils ont 3 semaines. C’est magique de les voir grandir autant, apprendre à contrôler leurs mains, à manger, à se déplacer.

 

Quelques informations sur Cloé:

  • Partie à 20 ans
  • Durée : 10 mois
  • Placement : août 2019 à juin 2020
  • Programme Au Pair à l’étranger
  • Région : (Nouvelle-Zélande)

Retrouvez également d’autres témoignages d’au pairs durant cette période de confinement. Ils nous racontent comment ils vivent cette situation à des milliers de kilomètres de leur famille.

A lire aussi …

Témoignage de Christian loin de sa famille au Mexique : “être au pair en France lors du confinement”

Des idées d’activités dans COVID-19 : les 8 recommandations sauvetage du confinement en famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.