Nouvelle-Zélande : Alice en demi pair chez les Kiwis !

Publié le Catégories Partage d'expérienceÉtiquettes

Alice est partie un peu plus de 5 mois en Nouvelle-Zélande l’année dernière. À déjà 21 ans, elle nous témoigne son expérience en tant que demi pair auprès sa famille d’accueil.

Elle témoigne pour nous également sur un sujet régulier : le choc culturel d’un séjour à l’étranger.

La Nouvelle-Zélande

Pourquoi ce pays ?

J’ai longtemps hésité pour la destination … Puis, je me suis questionnée car partir dans un pays anglophone à proximité comme l’Angleterre c’est bien mais je voyais ce choix comme « une facilité » et j’avais le désir de visiter un endroit inconnu.

La Nouvelle-Zélande pour un français c’est littéralement le bout du monde, j’ai visité des blogs, j’ai regardé des vidéos et j’ai eu le déclic : pourquoi pas moi ?

Que peux-tu dire sur ton expérience globale ?

Être une Kiwi était l’expérience la plus incroyable de ma vie !

J’ai adoré Auckland car c’est une grande ville qui reste très humaine. J’avais la chance d’habiter dans le district de Remuera donc à proximité de la plage, d’un volcan, d’un parc et du centre de ville ; j’étais donc très mobile. De plus, les transports en commun sont très simples d’accès avec la HOP card.

Partir était un vrai challenge que j’avais envie de réaliser. Cela m’a permis de prendre confiance en moi et de devenir audacieuse car être loin de ses repères avec un décalage horaire de 12h ça émancipe … C’est un peu comme une seconde naissance car on doit apprendre à parler anglais (très différent de l’anglais scolaire), s’adapter à un nouveau rythme (les Kiwis mangent peu le midi et servent le diner vers 5pm) et une éducation différente (école de 8am à 3pm).

La Nouvelle-Zélande c’est aussi des rencontres inoubliables. J’ai appris la tolérance et partagé des moments fabuleux !

Le programme demi pair en Nouvelle-Zélande

Le premier contact avec la famille d’accueil

Nous avons fait connaissance sur skype début février 2019, la première rencontre était très sympathique : nous avons échangé comme si nous nous connaissions.

Maeve savait au préalable que j’allais être la grande sœur « numéro 2 » qui allait venir jouer et s’amuser avec elle.

La spontanéité de l’enfant a permis aux adultes de « dédramatiser » l’entretien et de mettre à l’aise immédiatement.

Un conseil ? Il est important d’être transparent et simple sur vos personnalités et de ne pas hésiter à poser des questions.

Comment s’est déroulée ton insertion au sein de la famille ?

Mon insertion dans la famille s’est très bien déroulée, j’avais une chambre avec un grand lit ainsi que ma propre salle de bain.

Ma host Family a emménagé en Nouvelle Zélande pour des raisons professionnelles, le reste de la famille habitant en Australie. J’étais pour Maeve une grande sœur plus qu’une employée d’ailleurs. Je ne faisais pas de tâches ménagères ou de préparation du dîner. J’étais présente pour superviser les devoirs en l’absence des parents mais surtout pour jouer avec Maeve.

Et ton insertion en général ?

Le jour de ma rentrée à l’école, j’ai réalisé des tests pour connaitre mon niveau d’anglais pour être affectée à un groupe.

Ensuite avec ma supervisor (Annie version Néo-Zélandaise) nous sommes allées à la banque (pour ouvrir un compte) ainsi que dans une agence téléphonique (le mieux est d’avoir un numéro français chez FREE!) Puis, nous avons pris un chocolat chaud ensemble pour discuter de ma famille, de mon intégration, de l’école, du jet lag…

L’intégration à l’école avec les autres élèves est simple : nous sommes tous d’un autre pays et les personnes face à toi ont vécu ce moment donc il y’a toujours une personne curieuse pour discuter et t’intégrer ! Sinon, pas de panique les classes sont petites donc tu as le temps de parler durant les activités !

Comment peux-tu décrire ton quotidien entre la garde des enfants et les cours de langues ?

  • Debout 7.30am : petit-déjeuner et préparation des lunch box.
  • 8.20am : déposer Maeve à l’école.
  • 9.15am : arrivée à Campbell dans New Market, discuter avec les copains de nos soirées et programmer nos week-ends.
  • 9.30am : Début des cours.
  • 12pm : fin des cours, retour à la maison pour le repas du midi (+ sieste indispensable les premières semaines car parler une autre langue c’est épuisant pour le cerveau au départ !).
  • 3pm : je vais chercher Maeve à l’école, devoirs de maths et spelling.
  • 3.30pm : Maeve avait des activités sportives ou artistiques 3 fois dans la semaine donc soit je l’accompagnais soit nous allions nous promener à la plage ou au parc pour jouer.
  • 5.15pm : retour à la maison, dîner.
  • 6.30-7pm : temps libre.

La langue

Quel niveau d’anglais avais-tu avant de partir ?

J’avais un niveau B1+.

Comment sont venus les progrès ?

J’ai commencé à progresser le jour où j’ai pensé “grammaire anglaise” en construisant mes phrases et surtout en parlant.

Tes astuces ?

Parler avec sa famille, ses copains, à l’école… Parler et encore parler, le plus possible !!!

Sinon il faut mettre son téléphone en anglais, lire en anglais (même si on ne comprend pas l’intégralité des pages), regarder des séries en anglais sous titrés anglais.

Un conseil ? Il faut éviter de rester avec la communauté française à l’école sinon tu es toujours tentée à parler français. Tu as déjà des amis en France alors saisis la chance que tu as : pouvoir découvrir les autres cultures et faire rêver les autres avec ta belle France !

L’étranger

Quels étaient tes objectifs avant de partir ?

Pouvoir m’exprimer en anglais, être immergée dans une autre culture et découvrir de nouveaux horizons.

Quoi de nouveau, différent, agréable ?

La liberté d’être qui tu veux et de repartir de zéro.

Ta plus grosse galère ?

Ce n’est pas ma plus grosse galère mais c’est une étape qui me faisait toujours autant de peine : Devoir faire ses adieux à des personnes avec qui tu tisses des liens d’amitiés et ne pas savoir s’il y aura une prochaine fois.

Ta plus grande joie ?

Ma plus grande joie : Célébrer mes 22 ans aux Fiji !

Les petites joies sont aussi très importantes: Partir en vadrouille le week-end à la découverte d’un coin de paradis, avoir des soirées sisters avec Maeve, organiser des soirée « cuisine de mon pays » avec les copains.

Une anecdote à raconter ?

Être une étrangère c’est quand tu vas en soirée que l’intégralité du club commence à chanter THE hit du moment et que tu ne connais même pas la musique …

La suite

En quoi ce séjour t’a aidé ?

J’ai réalisé un stage au sein de l’office international de l’université d’Auckland ayant pour pour projet de rentrer dans un cursus scolaire avec des cours en anglais, mon aventure en NZ est un plus non négligeable sur mon CV.

Cette expérience me permet au quotidien de savoir prendre du recul face à mes émotions, d’être très ouverte à la conversation, de ne pas avoir peur d’aller vers les autres.

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite encore ?

N’hésite plus, il est temps de vivre ta meilleure vie !

Et après ?

Je souhaite passer des concours pour les grandes écoles de commerce.

Partir via une agence

Ton impression ?

La préparation de mon dossier a été faite par mail et par Skype. Le fait de choisir une agence permet d’encadrer le voyage et d’avoir des conseils pertinents pour l’organisation administrative (VISA, assurance, billets …).

Les interviews skype permettaient de préparer mon départ de manière efficace car les membres de Solution Ediucation & Travel étaient très à l’écoute et bienveillants face à mes doutes.

Ton impression sur le programme demi-pair en tant que tel ?

Le programme Demi Pair est vraiment idéal pour progresser rapidement en anglais mais également pour se socialiser avec des amis du monde entier.

 

Quelques informations sur Alice :

  • Partie à 21 ans
  • Durée : 5 ½ mois
  • Placement : 5 mars au 13 août 2019
  • Programme Demi Pair
  • Région : Auckland, Nouvelle-Zélande

Retrouvez également son témoignage spécial dans notre article sur le choc culturel des jeunes qui partent à l’étranger.

FACEBOOK
INSTAGRAM
LINKEDIN
YOUTUBE
TWITTER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.