20 drôles d’expressions anglaises

Publié le Catégories Outils pratiquesÉtiquettes ,

T’es-tu déjà demandé pourquoi ton interlocuteur parlait de cochon volant ? De payer avec son nez ou encore d’avoir une grenouille dans la gorge ? Non tu n’as pas rêvé, il est fort possible que ces associations de mots bizarres soient bien sorties de sa bouche. En français comme en anglais, les natifs sont habitués à utiliser des expressions de tous les jours, même si elles sont parfois un peu tordues… Mais quand on ne les connait pas, difficile d’en comprendre le sens sans rire un bon coup !

Elvis -figurine
By Emrecan Arık

I have a frog in my throat

On peut comprendre … J’ai une grenouille dans la gorge

Ce qu’il faut comprendre … “J’ai un chat dans la gorge”, en réalité votre ami a simplement la gorge enrouée.

By the skin of your teeth

On peut comprendre … Par la peau de vos dents

Ce qu’il faut comprendre … What ? Non les dents n’ont pas de peau, en revanche cette personne a dû en “avoir du pot” ! Car cette expression signifie que quelque chose c’est fait/ou non, à un cheveu près, à un poil près…

To put the cat among the pigeons

On peut comprendre … Mettre le chat parmi les pigeons

Ce qu’il faut comprendre … Pas sûr qu’ils fassent bon ménage ! En effet c’est comme “jeter un pavé dans la marre”. Cela apporte la surprise et le trouble dans une situation tranquille.

When pigs (might) fly

On peut comprendre … Quand les cochons voleront

Ce qu’il faut comprendre … Rien de plus fou que notre habituel “quand les poules auront des dents”. À utiliser avec humour, lorsque qu’une information vous paraît insensée ou impossible.

It’s raining cats and dogs

On peut comprendre … Il pleut des chats et des chiens

Ce qu’il faut comprendre … Non vous ne rêvez pas, le ciel s’emballe et cela veut tout simplement dire qu’il “pleut des cordes” ou des “trombes d’eau” selon chacun… Bon on te l’accorde, c’est quelque peu exagéré !

The pot calling the kettle back

On peut comprendre … La marmite qui rappelle la bouilloire

Ce qu’il faut comprendre … Hum, mais encore ? Oh rien de plus bizarre que “l’hôpital qui se fou de la charité” ou “la poêle qui se fou du chaudron”. Comme ces deux expressions qui comparent deux choses assez similaires, c’est comme souligner ou pointer un défaut que l’on possède soi-même à quelqu’un d’autre, belle ironie.

To smell a rat

On peut comprendre … Sentir un rat

Ce qu’il faut comprendre … D’accord, mais dans quel but ? Pour dire que quelque chose “sent le roussi”, que ça n’augure rien de bon, ça ne sent pas bon (comme un rat ?), ça ne tourne pas rond … ou encore qu’il y a “anguille sous roche”. Tellement d’expressions pour annoncer que quelque chose ne va pas.

I could eat a horse

On peut comprendre … Je pourrais manger un cheval

Ce qu’il faut comprendre … Quelle drôle d’idée ! Pourtant, cette expression est aussi utilisée en français, donc tu as certainement dû le voir venir… À moins que tu aies plutôt “une faim de loup” ?! En réalité, tu as tellement faim que tu pourrais manger n’importe quoi.

To pay through the nose

On peut comprendre … Payer par le nez

Ce qu’il faut comprendre … Encore une drôle de manière ! Cela dit, cette pratique doit être bien désagréable tout comme quand on doit lâcher quelques billets de trop… “Y laisser un bras” ou payer par le nez, chacun sa manière de dire qu’il a payé trop cher !

Once bitten, twice shy

On peut comprendre … Une fois mordu, deux fois timide

Ce qu’il faut comprendre … Comme “un chat échaudé craint l’eau froide”, quand on a été victime d’un phénomène, on en devient plus prudent (voire même méfiant). Si un chat reçoit de l’eau chaude, il craindra l’eau (chaude ou froide).

No need to get your knickers in a twist

On peut comprendre … Il n’y a pas de quoi de faire un nœud à sa culotte

Ce qu’il faut comprendre … Non bien sûr, quelle idée ? Tout comme “il n’y a pas de quoi fouetter un chat”. En résumé, pas besoin de s’en faire, il n’y a rien grave !

To be full of beans

On peut comprendre … Être plein d’haricots

Ce qu’il faut comprendre … Soit votre ami a des problèmes gastro-intestinaux, ou alors il essaye simplement de dire qu’il a “la pêche, la patate, la frite” !

Elvis left the building

On peut comprendre … Elvis a quitté le bâtiment

Ce qu’il faut comprendre … Pourquoi pas ?! À moins que son sosie soit dans les parages, il est possible que “la messe soit dite” ou que “les soient cuites”. Autrement dit, il ny a plus d’espoir, c’est plié !

To lose your rag

On peut comprendre … Perdre son chiffon

Ce qu’il faut comprendre … Le chiffon devait avoir une vraie valeur sentimentale, car cette expression signifie que quelque chose nous énerve, fortement. Comme dirait-on “avoir la moutarde qui monte au nez”.

Like taking candy off a baby

On peut comprendre … Comme enlever un bonbon à un bébé

Ce qu’il faut comprendre … Chose pas difficile à faire, en d’autres termes “c’est simple comme bonjour” !

You don’t teach granny to suck eggs (UK)

On peut comprendre … On n’apprend pas à mémé à gober les œufs

Ce qu’il faut comprendre … Ok… Quel intérêt, d’ailleurs ? Parce que grand-mère (ou une personne) est plus expérimentée et que tu n’as rien à lui apprendre ! Autrement dit… “On n’apprends pas au vieux singe à faire la grimace”. Dans la même la veine, on aura également “To teach an old dog new tricks” (US) sauf qu’ici on n’apprend pas à un vieux chien des nouveaux tours…

To sleep with the fishes

On peut comprendre … Dormir avec les poissons

Ce qu’il faut comprendre … Pratique peu commune et quelque peu compliquée. Néanmoins, autant puisse cette expression paraître drôle, elle consiste à annoncer que quelqu’un a “passé l’arme à gauche”. Autrement dit… plus de ce monde.

Talk the hind legs off a donkey

On peut comprendre … Parler au point de couper les pattes arrière d’un âne

Ce qu’il faut comprendre … Assez radical en effet ! En français, on sera plus sage et on restera sur le classique “moulin à paroles” pour dire que quelqu’un parle beaucoup… trop ! Un bon exemple que nous avons avec l’Ane de Shrek, si bavard ! 😉

To put lipstick on a pig

On peut comprendre … Mettre du rouge à lèvres sur un cochon

Ce qu’il faut comprendre … Encore une histoire de cochon ? Non pas vraiment, il s’agit tout simplement d’une manière de dire que cela ne sert pas à grand-chose, c’est inutile. C’est “comme pisser dans un violon”.

The last straw that breaks the camel’s back

On peut comprendre … La dernière paille qui casse le dos du chameau

Ce qu’il faut comprendre … Pauvre chameau ! En France nous dirons que c’est “la goutte d’eau qui fait déborder le vase”, c’était le petit truc de trop !

 

Vous avez aimé ? Quels types d’expressions anglaises voudriez-vous connaître ?

Crédits photo : by emrecan arık on Unsplash

 

Apprendre l’anglais en suivant des cours en ligne

FACEBOOK
INSTAGRAM
LINKEDIN
YOUTUBE
TWITTER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.